Comment construire une maison passive ?


Afin de diminuer significativement les besoins en énergie d’une maison, on agit directement sur la source énergivore du bâtiment : le bâti. En effet, la qualité de celui-ci induit plus ou moins de déperditions. Pour maintenir une température de confort dans la maison, on a recours dans une maison classique, à un équipement de chauffage ou de climatisation qui consomme beaucoup d’énergie.

Dans une maison passive on a décidé de supprimer ces équipements en améliorant grandement les qualités thermiques de l’enveloppe du bâtiment. Pour cela on agit sur les éléments suivants :

  • Optimiser l’isolation thermique des murs, du plancher et de la toiture (entre 20 et 30 centimètres d’isolants sont ainsi mises en œuvre),
  • Supprimer tous les ponts thermiques de la construction,
  • Choisir des menuiseries de qualité qui assurent une très bonne imperméabilité à l’air ainsi qu’une très bonne isolation thermique, mais aussi et surtout un très bon facteur solaire qui favorisera le transfert de chaleur du rayonnement solaire en hiver,
    Nota : en Provence, un double vitrage peut suffire. Le triple vitrage apportera plus de performance mais surtout beaucoup plus de confort en garantissant une parfaite asymétrie horizontale (voir article du 13 juillet 2017 « qu’est-ce qu’une maison passive ? »).
  • Diviser par 4 la valeur de l’étanchéité à l’air de notre réglementation thermique actuelle la RT2012,
  • Protéger des apports solaires estivaux qui transitent par les menuiseries,
  • Mettre en œuvre une VMC double flux pour réduire les besoins énergétiques de chauffage et de climatisation,
  • Mettre en œuvre des panneaux solaires thermiques pour produire gratuitement la majorité des besoins en eau chaude sanitaire.

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *